Et si on faisait des start-up la nouvelle ressource de l'Afrique ?